C’était…

(texte à la manière de Joachim Séné)

C’était me lever sans faire de bruit.

C’était déjeuner tranquillement.

C’était prendre le train et m’enfoncer dans le brouillard.

C’était retrouver l’entrée du local de Lire et Ecrire d’Yverdon.

C’était m’installer dans la mauvaise salle où avait lieu une formation sur la conscience phonologique.

C’était faire connaissance de notre petit groupe de quatre personnes et du formateur.

C’était installer et allumer mon ordinateur.

C’était aller sous le site de wordpress.com

C’était cliquer sous « créer un blog ».

C’était m’inscrire, inventer un nom pour mon blog.

C’était chercher un design sympa pour lui donner du caractère.

C’était perdre deux personnes en route qui n’arrivaient pas à créer un blog.

C’était essayer de les aider, mais même le formateur n’y arrivait pas.

C’était choisir une photo pour mettre en entête.

C’était penser qu’une alignée de chaises longues inviteraient à la lecture.

C’était essayer de la faire apparaître en-haut du blog, pas facile !

C’était m’occuper pendant que deux participants essayaient toujours de créer leur blog.

C’était mettre d’autres photos dans des articles.

C’était être soulagée que tout le monde puisse enfin avoir un blog après avoir changé de navigateur web.

C’était prendre un rapide repas.

C’était revenir en formation et découvrir avec soulagement que tout fonctionnait.

C’était écrire deux petits textes en suivant les consignes données par le formateur.

C’était les insérer dans mon blog.

C’était terminer la journée en étant fière de posséder mon propre blog.

C’était me demander ce que j’en ferai…

Je me souviens…

Dans le cadre d’un cours, les participants, tous en difficulté avec l’écrit, ont fait appel à leurs souvenirs…

Je me souviens, quand j’étais à l’école, j’avais une jupe que j’attachais avec une ficelle.

Je me souviens de la fermeture éclair de mon jean que je fermais sur mon ventre.

Je me souviens de la première fois que j’ai vu la neige.

Minata

Je me souviens que, quand je suis arrivée en Suisse, j’aimais manger du chocolat.

Je me souviens de mon père. Il était très gentil avec moi et il ne voulait pas que l’on me touche.

Irma

Je me souviens de ce petit canari, planqué dans l’évier où il aimait boire quelques gouttes pour s’abreuver.

Je me souviens des séances chez le coiffeur qui me prenait pour un petit garçon.

Je me souviens de ce bel ensemble avec des bas en laine, mon premier legging des années 70.

Fanette

Je me souviens qu’en 1977 j’ai eu un accident de voiture en Turquie.

Je me souviens que, la semaine passée, j’ai glissé sur la glace et je suis tombé.

Je me souviens de mon village et de mes parents.

Je me souviens qu’avec les copains on allait chasser les lapins.

Ali

Je me souviens quand mes parents n’avaient pas d’argent pour nous mettre à l’école. C’était dur et j’étais malheureuse.

Elie

Quelques participants ont choisi de un thème.

Vacances

Je me souviens de mes vacances à la mer, en Espagne, avec la famille.

Je me souviens de ces plats de fruits de mer et du bon poisson.

Je me souviens des balades en bateau et les belles vues sur la côte.

Jose

Vêtements

Je me souviens que j’ai fait un pull en tricot blanc et marron avec un col en V.

Je me souviens qu’au Maroc on ne pouvait pas mettre de mini parce qu’on ne devait pas montrer ses jambes.

Je me souviens d’avoir changer quatre fois de robes à mon mariage.

Khaja

Maladie

Je me souviens de la première fois chez le médecin, j’avais mal au ventre.

Je me souviens de mon hospitalisation à cause de mon dos. J’ai dû rester trois semaines.

Je me souviens des séances de physio à l’hôpital.

Miranda

Famille

Je me souviens de la piscine où l’on jouait au ballon avec les enfants.

Je me souviens quand je regardais mon mari et mes enfants à la patinoire. Moi, j’avais trop peur.

Je me souviens quand mes frères, sœurs et moi, on aidait  à construire notre maison.

Je me souviens du voyage avec mes enfants à l’Ile Maurice.

Premila

Enfance

Je me souviens, dans mon enfance, quand j’ai appris à faire du vélo.

Je me souviens, dans mon enfance, je n’allais pas à l’école.

Je me souviens, dans mon enfance, je jouais aux billes avec mes copains.

Je me souviens, dans mon enfance, je portais des habits africains.

Allan

Mon île

Je me souviens de la brise douce tombant le soir et rafraichissant ma peau.

Je me souviens des coupures d’électricité et, nous tous, réfugiés en famille dans la même maison lors du passage des cyclones.

Je  me souviens de ce soleil piquant qui brûlait ma peau en me faisant suer comme dans un sauna les jours d’été.

Aimée

logis

Deux portes avec un hublot.

Porte de droite.

Petit couloir à sol noir.

Au fond, à travers la fenêtre, le lac.

A droite, deux petites chambres à coucher.

A gauche, une cuisine aux placards de couleur grise.

Le salon, baie vitrée, canapé rouge sur mur bleu-gris.

Poêle suédois, noir, feu.

Tableau-sculpture en fil de fer, suite de moyens de transport.

Table en bois, six chaises. Plat de fruits.